Le blog de Florence Cerbaï, militante écologiste, conseillère régionale Auvergne Rhône-Alpes, groupe Les Ecologistes, Ardèche

Fond d’Intervention Culturel, des subventions à la discrétions du Cabinet du Président

Pour soutenir les associations culturelles, la majorité de Droite à la Région Auvergne Rhône-Alpes a institué lors du précédent mandat un Fond d’Intervention Culturel (FIC). Il permet de soutenir les acteurs culturels de la Région pour différent projets.

Le Hic, c’est que les attributions se font sans critères, et que tous les acteurs de la culture ne sont pas au courant de ce fond, ne parlons pas des citoyens lambda… le Fond d’intervention culturel n’est pas même pas indiqué dans les aide de la région du secteur culture/patrimoine sur le site internet ( vérification faite le 4/10/21 : https://www.auvergnerhonealpes.fr/289-guide-des-aides-appels-a-projet.htm?thematique=2&public=&type=&idtf=289&Find=Filtrer+les+r%C3%A9sultats#aideListeForm)…

Le 4 octobre 2021, le site internet ne la région ne mentionnait le fond d’intervention culturel (FIC) dans aucunes des aides patrimoine/ culture

Serait-ce un oubli? rien n’est moins sûr…

Le FIC participe pleinement du système clientéliste Wauquiez dans les territoires : Les associations qui ont eu la chance d’être mise au courant de l’existence de ce fond contactent les conseillers régionaux de Droite de leur secteur pour essayer d’obtenir ces subventions. La sélection des dossiers se fait en toute opacité.

Nous avons même pu recueillir le témoignage d’un responsable d’association qui s’est fait renvoyé sur le cabinet du président Wauquiez pour obtenir une subvention du FIC !

Depuis le précédent mandat, nous demandons à ce que ces attributions se fassent avec des critères transparents et que toutes les associations culturelles sachent comment faire appel à ce fond… Mais rien ne change…

Pour les acteurs de la culture, nous éventons donc, une fois de plus le secret, ( rien n’empêche de tenter sa chance) … mais concernant les critères d’attributions clairs et transparents, pour l’instant, on ne voit rien venir.