A Privas, le maire veut bétonner 4 hectares de terre Agricoles. Les écologistes disent Stop!

Le Maire de Privas, Michel Valla, dans le projet de révision du PLU, a prévu de transformer une parcelle de 2,2 hectares de terres agricoles en une nouvelle zone artisanale dans le quartier de St Clair/Cheynet et une autre parcelle de 2 hecatres dans le quartier de Chamaras.

Danielle Izopet, ancienne adjointe à la commune de Privas et membre du bureau d’EELV Ardèche explique « Ce sont donc plus de 4 hectares qui seront artificialisés, bétonnés, imperméabilisés, et contribuerons au réchauffement climatique, à la perte de biodiversité et de terres agricoles nourricières. Ce projet d’un autre âge ne doit pas se faire et nous soutenons les citoyens mobilisés. »

EELV Ardèche s’étonne de cette volonté de bétonner des prairies alors qu’il reste des lots disponibles dans la zone du Lac pour y installer des artisans. Pourquoi priver de jeunes agriculteurs de la possibilité d’exploiter ces terres agricoles dans les années à venir ? Pourquoi hypothéquer un projet de maraîchage alors que la population est de plus en plus sensible aux productions locales ? Et pourquoi faire le choix de défigurer un espace naturel en bordure de la voie verte qui va perdre tout son charme et abîmer un peu plus la biodiversité locale alors que d’autres solutions existent ? « Bétonner encore des terres agricoles en 2019 est un non sens écologique. C’est toujours la même rengaine : on prend le prétexte du développement de l’économie locale pour bétonner la nature. On crée des zones d’activités périurbaines, qui induisent de nouveaux déplacement en voiture, et ce faisant, on vide de leurs activités les centres des villes et des villages. Pour le climat et la biodiversité on ne peut plus se le permettre, les jeunes générations nous accusent déjà ! Nous devons faire l’inventaire de toutes les surfaces déjà urbanisées qui peuvent être réutilisées pour le commerce et à l’artisanat, les rénover et remobiliser. On peut et on doit penser notre activité économique avec la nature et non contre! C’est ainsi qu’on créera des villes plus dynamiques, et mieux intégrées à leur environnement. Au conseil Régional, dans le cadre du SRADDET (Shéma Régional d’Aménagement, de Développement Durable et d’Egalité des Territoires) qui sera voté la semaine prochaine, nous allons d’ailleurs proposer un moratoire sur la construction de nouvelles zones d’activités en dehors des villes», explique Florence Cerbaï, conseillère régionale d’Ardèche. Mme la Préfète a d’ailleurs émis de nombreuses réserves sur ce déclassement de terres agricoles, et en ne bloquant pas ce projet, elle renvoie la responsabilité de la décision au conseil municipal. Un collectif de citoyens a déjà interpellé le Maire sur l’absurdité de ce projet et lancé une pétition demandant le maintien des parcelles agricoles. Nous appelons la population à soutenir cet appel et à manifester son refus de voir un peu plus de nature promise au béton. A chacun, chacune de faire savoir au conseil municipal, qui en débattra lundi prochain, que le moment est venu de faire d’autres choix pour la planète et pour les générations futures, et que cela passe aussi par des décisions locales qui préservent la terre agricole et l’environnement.

Pour le bureau EELV 07 Danielle Izopet , Florence Cerbaï , Véronique Rousselle, Patrick Petit, Jean-Marie Mengin