Aubenas, 300 000 euros pour un portique déjà hors service

300 000 euros d’argent public c’est qu’a investi la Région pour les trois nouveaux portails du lycée Astier d’Aubenas.  L’objectif : installer les fameux “portiques de sécurité” promis par Laurent Wauquiez durant sa campagne.

“Quand on a vu les ouvrier venir démonter des portails en bon état, pour ne rien mettre à la place, on s’est posé des questions!” explique un professeur du lycée… “de juin à octobre, des voitures pouvaient entrer dans la cour du lycée alors que des élèves y marchaient à pied. Il n’y avait aucun contrôle sur les ouvriers présents dans le lycée en même temps que les élèves”

En terme de sécurité, en plein plan vigipirate,  l’équipe Wauquiez serait-elle donc à côté de la plaque?

Un portique déjà hors service

Mais il y a plus consternant… Le portail de l’entrée principal a finalement été installé  avec un tourniquet pour contrôler les élèves… C’est la version 2.0 des portiques prônés pendant la campagne électorale… Un équipement neuf, cher, mais défaillant. Un élève ayant pris le tourniquet dans le mauvais sens s’est coincé dedans. La situation n’avait pas été prévue par le constructeur. Comme il ne pouvait plus ni avancer, ni reculer, il a du être désincarcéré par les pompiers et pour ce faire le portail a été disqué !

Notons que le tourniquet génère d’importantes files d’attentes et qu’il est rarement utilisé dans les lycées qui en sont équipés aux heures d’affluence, un portail classique étant prévu par ailleurs. Bref, un équipement sécuritaire dont Laurent Wauquiez a généreusement doté les lycées d’Auvergne Rhône Alpes, pour assurer sa promotion, sans soucis des contraintes  budgétaires et des besoins réels !

A noter : les professeurs ont fini par faire grève pour dénoncer la manière dont l’ensemble des travaux ont été menés dans le lycée et supervisés par la Région ( travaux et poussière durant les cours, mauvais choix en terme d’équipement sanitaires, pas de concertation avec les utilisateurs…) Le fameux “plan marshall de Wauquiez pour des lycées”, autre pierre angulaire de sa stratégie de communication de ces derniers mois, dans le réel, ça ne fait pas rêver!

Cet épisode montre l’incapacité de la majorité à adapter ses grands projets, à la réalité du terrain, en laissant sur le carreau des lycéens et des enseignant qui ont souhaitent des rénovations adaptés à leurs besoins et non à la communication politique du Président de Région.

A lire sur le sujet, l’article du Dauphiné :

http://www.ledauphine.com/ardeche/2017/11/25/un-lyceen-coince-dans-le-portique-de-securite

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *